N’JOY adapte son recrutement à la génération Z !

Un grand nombre d’employeurs constatent aujourd’hui des difficultés de recrutement. Que cela soit dans la restauration, le commerce, la coiffure ou encore le bâtiment. La situation est d’autant plus vraie dans le secteur de l’animation et de l’événementiel. Le plein emploi est là, la période COVID n’a fait qu’accentuer le phénomène… Les formations BAFA ont été mises entre parenthèses, le prix de l’essence flambe et le télétravail se généralise…

Pourtant, les métiers liés aux services à la personne ont de réels besoins dans cette période où la croissance est de plus en plus forte !

Chez N’JOY, le cœur de l’activité repose sur des animateurs qui déroulent nos aventures dans différentes structures (entreprises, associations, collectivités) mais également chez des particuliers. Et cette crise du recrutement ne nous épargne pas non plus…

Etats généraux dans les équipes de production de N’JOY afin d’adapter nos process de recrutement à notre cible : la Génération Z (personnes nées après 1995). Autour de la table : Loïc DUCHATEAU (directeur N’JOY), Florent BLERVAQUE (responsable RH), Marie GILLOOTS (chargée de missions RH), entourés des ressources internes des services supports du groupe IDKIDS et… des collaborateurs issus de cette Génération Z !

Première étape : analyser et comprendre cette génération… Au-delà de la lecture de nombreuses études en la matière, l’avantage est que plus de 50% de l’équipe N’JOY est composée elle-même de cette fameuse génération !

Tout d’abord le sourcing ! 89 % déclarent utiliser un appareil mobile pour leur recherche d’emploi. Être accessible, pratique et impactant. N’JOY retravaille donc en profondeur ses affiches de recrutement en lien direct avec… son ADN ! Le visage de nos animateurs s’y confond désormais avec ceux des personnages de nos aventures. Des visuels illustrés par Pierre DANCKAERT, l’illustrateur maison de chez N’JOY. C’est lui qui, notamment, donne vie à Pilou le dinosaure ou encore au dieu ITZAN !

 

Un seul contact : le QR Code ! Je vois, je scanne, je postule en 3 clics. Le sourcing prend toute sa puissance à travers les réseaux sociaux bien entendu, mais aussi les lieux de vie de la nouvelle génération (universités, BU, cafés, …).

Arrive ensuite la phase de recrutement. Notre marque employeur a pris un coup… de jeune ! 65 % des candidats abandonnent le process de recrutement jugé trop long et archaïque.

Terminé, le CV et la lettre de motivation ! Chez N’JOY, on recrute avant tout des personnalités ! Et la présentation vidéo version selfie est devenue un réel atout. Un animateur postule ? Notre équipe RH s’engage à lui apporter une réponse en moins de 3 jours ! On s’adapte également aux disponibilités de nos équipes : CDI, CDII (CDI intermittent), CDD, ou encore contrat de mission auto-entrepreneur ? 

C’est une réelle boîte à outil qui ouvre un panel de possibilités afin de répondre aux besoins de l’entreprise et du collaborateur ! Les Z aiment avoir la possibilité de postuler en temps réel à des missions correspondant à leurs critères de recherche et à leurs disponibilités.

77 % des jeunes de 18 à 34 ans pensent qu’il est essentiel de travailler dans une entreprise éthique. Revoir nos engagements RSE a donc fait partie de nos priorités. L’inspiration des engagements RHESSEME (Responsabilités Humaine, Entrepreneuriale, Sociale, Sociétale, Environnementale de nos Marques pour Enfants) de notre maison mère, le groupe IDKIDS, a été tout naturel. Ce sont donc 5 piliers qui ont été développés, actés et valorisés :

  • Nos créations sont originales et exclusives
  • Nous luttons contre l’emploi précaire
  • Nous protégeons l’environnement
  • Nous favorisons des relations constructives avec nos partenaires
  • La sécurité est l’une de nos priorités

 

Tout le process de recrutement a été revu de A à Z. Un premier contact se fait par téléphone durant lequel le tutoiement est de rigueur pour tous. Nous proposons d’emblée une visioconférence collective pour présenter le poste et les missions chez N’Joy. L’employeur choisit ses collaborateurs, mais le collaborateur choisit également son employeur ! Le candidat est même invité à répondre à une enquête de satisfaction sur cette séance d’informations et de recrutement. A tout moment, nous lui donnons la possibilité et le choix de dire « Merci, mais je ne suis pas fait pour ce job !« .

N’JOY va lancer très prochainement son compte Tiktok ! Fun et décalé, son contenu sera axé sur la vie quotidienne des collaborateurs N’JOY, sans filtre ! Être vrai et accessible, montrer le réel pour convaincre, voilà tout l’objectif de cette démarche. A trop survendre des postes ou aller à la surenchère, c’est forcément aller à l’échec de l’intégration de l’animateur. Déçu, il se désistera et tout devra être repris à 0… et cela coûte cher… Chez N’JOY, la phase de recrutement d’un animateur coûte entre 50 à 60 euros par personne ! Et nous en embauchons 150 à 200 par an…

Les réseaux sociaux offrent également la possibilité d’être proactif et dans l’anticipation. Pas besoin d’attendre d’avoir des postes à pourvoir pour entrer en contact sur Linkedin avec des profils ayant un potentiel à intégrer N’JOY, que ce soit des vacataires, des alternants ou des permanents. Le sticker #Opentowork permet d’identifier les profils à qui présenter nos opportunités en adéquation avec leur parcours professionnel.

Autre sujet délicat : le salaire ! Un problème ? Pas forcément : 42 %, les jeunes attendent « une mission passionnante » devant le salaire pour 40 %. Et s’ils doivent faire un choix, ils vont opter à 80 % pour « un job passionnant » plutôt qu’un « max d’argent ».

Même si ce n’est pas une raison pour ne pas valoriser les rémunérations… Il est essentiel de les impliquer dans la vie de l’entreprise et de les valoriser rapidement à hauteur de leur implication. 

Chez N’JOY, le choix a été fait depuis 3 ans de les primer en fonction du NPS (Net Promotor Score). L’enquête de satisfaction du client permet donc aux meilleurs animateurs d’augmenter leur salaire de 30 à 40% ! C’est une valorisation directe et justifiée ! Au-delà de la prime individuelle, le collectif reste la priorité dans le projet N’JOY : cette année c’est également l’intéressement qui est basé sur ce critère pour les animateurs. Avec un travail acharné de l’ensemble des équipes (équipes création, commerce et production), le constat est sans précédent : notre NPS est passé de 44,28 points en 2019 à 65,87 points cette année !

78 % des jeunes de la Génération Z estiment que la qualité de vie au travail est essentielle.

Il est donc primordial de simplifier, fluidifier les prises de décision, l’organisation et les process. Partisane de l’instantané, cette génération est adepte du digital. Nous devons donc être à la hauteur de ses attentes : formations e-learning, fiches de missions digitalisées, informations et alertes via sms, inventaires et retours d’évaluations sur smartphone, …

La génération Z est soucieuse d’être écoutée et de s’investir concrètement à la vie de l’entreprise : 42 % de la Génération Z souhaite participer aux décisions stratégiques !  Nous les invitons donc au maximum à faire leurs retours concrets du terrain qui sont une mine d’or pour l’évolution de nos aventures. Un espace dédié leur permet d’envoyer leurs préconisations et leurs propositions d’améliorations tout en étant invités à des temps d’échanges ! Chaque proposition est étudiée et statuée. Autre fait, depuis décembre 2021, nos animateurs peuvent voter et même se présenter au CSE (Comité Social et Économique) de l’entreprise ! Lors de la dernière élection, c’est Alexandra (animatrice et ambassadrice de l’Île de France) qui occupe la place de titulaire.

Le digital a pris une place prépondérante dans la vie personnelle et professionnelle. Le smartphone est devenu un accessoire indispensable que l’on porte en premier en début de journée et que l’on quitte en dernier avant de se coucher. Même si l’épidémie du COVID a instauré de nouvelles barrières sociales, notamment physiques, recréer le lien social fut une évidence chez N’JOY. Aux 4 coins de la France, nos animateurs ont besoin de se retrouver, de partager leurs difficultés du quotidien, mais aussi (et surtout !) les facéties des enfants. Le bon vieil afterwork d’avant 2020 retrouve un intérêt évident !

Dans le cadre de cette fidélisation, certes, il y a encore à faire. Même si le taux de turn-over ne fait que descendre (un indicateur que nous surveillons comme le lait sur le feu…), nos projets sont légion : une future application smartphone N’JOY est à l’étude, la gamification RH, des capsules vidéos de formation version Youtuber, le contrat multi-employeurs afin de proposer à nos animateurs des compléments d’heures au sein de groupe IDKIDS (sécurisation du salarié, lutter contre la précarité et offrir des parcours professionnels riches et évolutifs, …).

Cette génération Z nous bouscule mais nous anime ! Et là est bien l’ADN du projet N’JOY !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Suivez-nous :

Nos derniers articles :

Une inauguration féérique réussie !

A l’occasion de l’inauguration de leur nouveau magasin, Catimini a fait appel à nos services pour s’occuper de l’animation de la journée. Le magasin a

120 000 enfants par an

3 000 animations annuelles

Depuis 2008

03.59.25.00.08

PERMETTRE AUX ENFANTS D’IMAGINER
ET VIVRE LE MONDE AUTREMENT
par des animations originales, innovantes
et porteuses de sens, avec une pédagogie développant les talents des enfants : aventures, anniversaires, événementiels…