Pilou vous emmène découvrir le monde !

Salut les copains, c’est moi Pilou ! Vous souvenez-vous du voyage qui a changé ma vie durant mon tour du monde ? Hé oui, c’était chez les Mayas ! Et bien, aujourd’hui, je vais vous faire découvrir des mini-jeux auxquels j’ai pu participé pendant ce tour du monde ! On y va ? 

Le Targui des Touaregs !

L'origine du jeu

Lors de mon voyage dans le désert du Sahara, j’ai rencontré des Touaregs. Ce sont les habitants du Sahara. Ils habitent en Algérie, au Burkina Faso ou encore au Mali… Ce sont des éleveurs nomades, c’est à dire qu’ils se déplacent souvent et parcourent le désert à la recherche de pâturage pour leurs animaux.  Lors de notre rencontre, ils jouaient au Targui

Le Targui se joue seul, c’est un jeu très simple à mettre en place. Il suffit d’avoir à disposition : le sol et des cailloux ! C’est parfait pour occuper les enfants pendant les vacances, en attendant le bus, ou alors même sur une aire d’autoroute ! 

Mise en place

Pour jouer, les Touaregs ont réalisé 12 trous en cercle dans le sable. On peut aussi les tracer n’importe où, notamment sur la terre ou sur du béton. Il suffit d’avoir une petite craie à portée de main 🙂 Ensuite, il suffit de récolter 11 petits cailloux et de les placer dans les 11 trous. Le 12ème trou doit être vide. 

Comment jouer ?

Le but du jeu est d’enlever tous les cailloux, sauf un  (comme au Solitaire) ! Il faut donc faire « sauter » un caillou par-dessus un autre et le faire atterrir dans un trou vide pour le retirer. 

Le Yoté d'Afrique de l' Ouest !

L'origine du jeu

Nous voici maintenant au Sénégal ! En me baladant de village en village, j’ai remarqué que de nombreux habitants jouaient à un jeu de dame. Il s’agit en réalité du Yoté. C’est un jeu très populaire et très pratiqué, du fait de ses règles simples. Ce jeu est très stratégique ! C’est un peu comme le jeu des dames, mais on peut se faire prendre plusieurs pions à la fois !

Mise en place

Le plateau de jeu fait 6 cases sur 5. Les côtés des 5 cases servent à placer les pions face à face. 

Au début du jeu, le plateau est vide. Le but est alors d’éliminer tous les pions adverses ou de les bloquer. Le même principe qu’aux dames 🙂 

Comment jouer ?

Pour débuter, il faut placer ses pions un par un chacun son tour ou bien déplacer ceux qui sont déjà le plateau. Ce qui veut dire que l’on est pas obligé de placer tous ses pions dès le début et qu’on peut en garder en réserve au cas où ! Pour se déplacer, on avance d’une seule case un pion, soit verticalement ou horizontalement. 

Pour prendre un pion, il faut sauter par-dessus, comme aux dames. En un seul coup, on peut prendre plusieurs pions s’il y a une case vide entre eux. Mais le plus intéressant, c’est qu’à chaque fois qu’on élimine un pion, on peut en retirer un autre au choix ! Vive la stratégie ! 

Le Zohn Ahl des Indiens Kiowas d'Amérique !

L'origine du jeu

Nous voici en Amérique du Nord ! J’avais hâte d’aller voir mes amis les indiens et figurez-vous que je ne me suis pas ennuyé ! Au contraire, j’ai découvert un jeu super drôle, que vous devez absolument essayer ! Le Zohn Ahl fait partie des jeux à « croix et cercle », qui ont donné naissance à de nombreuses variantes chez les Indiens d’Amérique du Nord. Il se joue par plaisir, surtout parmi les femmes des Indiens Kiowars, en Okla-Homa. Autrefois, il était joué par des femmes et on s’en servait pour prédire l’avenir ! C’est un jeu qui se joue à 2 😉 

Mise en place

C’est un jeu de plateau rond et l’un des seuls dans le monde qui a cette forme ! Chaque joueur possède un coureur qui va faire le tour du plateau. Chaque joueur possède également 4 jetons de paiement, ce qui va servir à payer l’autre joueur. En plus des jetons, chacun possède 4 bâtonnets qui servent de dés. 3 ont un côté orange et le dernier a un côté rouge. 

Le but du jeu est d’avoir plus de sous que son adversaire après deux tours de plateau. 

Comment jouer ?

Afin d’avancer, on utilise les bâtonnets comme dés. 1 bâtonnet orange vaut 1 point ; 2 bâtonnets orange valent 2 points et 3 bâtonnets orange valent 3 points. Si on a tous les bâtonnets orange et rouge, on obtient 6 points, et on rejoue. Si on obtient les 4 côtés marrons, on a 10 points et on rejoue. Lorsque le bâtonnet rouge est présent, on peut relancer les bâtonnets. 

Clique sur l’image pour avoir plus d’explications ! 

Le Mu Torere d'Océanie !

L'origine du jeu

Direction la Nouvelle-Zélande et l’Australie pour un jeu ancestral ! Les Maoris y jouaient bien avant que la Nouvelle-Zélande ne soit colonisée par les Anglais ! Le nom d’origine était « papa takaro » et on y jouait avec un simple bout d’écorce ou dessiné sur le sol et les pions se trouvaient dans la nature : coquillages, graines… 

blank

Mise en place

Le principe est simple. Le plateau représente une étoile à 8 branche. Le centre s’appelle d’ailleurs « Putahi », les points s’appelles « Kawai » et les pions « Perepere ». Au départ, les joueurs mettent en place leurs pions chacun leur tour sur les branches de l’étoile. 

Comment jouer ?

Le but du jeu est de bloquer les pions de l’autre, afin qu’il ne puisse plus se déplacer. Chacun son tour, on déplace un pion d’une case qui doit être libre. Soit d’une pointe à celle d’à côté, soit d’une pointe vers le centre, soit du centre vers une pointe. Si à un moment l’un des joueurs se retrouve bloqué, ses pions ne peuvent plus se déplacer lorsque c’est son tour. Cela signifie qu’il a perdu. 

blank
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Suivez-nous :

Nos derniers articles :